Les murs extérieurs jouent participent énormément à l’efficacité énergétique d’un logement. Ils constituent l’une des principales sources de déperditions thermiques. Afin d’optimiser le confort et de réduire la consommation énergétique, l’isolation thermique des murs extérieurs est une étape essentielle dans la rénovation globale d’une maison. L’isolation par l’extérieur se démarque comme une solution privilégiée, car elle offre non seulement une barrière thermique efficace grâce à un isolant, mais également la possibilité de revitaliser l’apparence extérieure du bâtiment.

L’entreprise CTBG est le partenaire idéal pour mener à bien ces travaux d’isolation extérieure. Spécialiste de la rénovation globale et de l’efficience énergétique depuis plus de 15 ans, CTBG excelle dans les domaines des toitures, de l’isolation que ce soit en intérieur ou extérieur, et des façades en France. Cet acteur majeur s’adresse aux particuliers désireux de rénover et de protéger leur maison, en offrant une expertise technique de qualité pour répondre aux enjeux environnementaux, climatiques, et économiques de notre époque. Découvrons davantage sur les avantages que peut apporter CTBG pour l’isolation thermique des murs extérieurs de votre maison.

Les avantages de l’isolation thermique des murs extérieur

Généralement, l’isolation thermique des murs par l’extérieur se coordonne généralement avec une isolation à l’intérieur (ITI) déjà en place. Pour les habitations non isolées, comme les anciennes constructions en pierre, il est préconisé de débuter par une isolation thermique à l’intérieur (ITI). Cela crée initialement une première protection contre les pertes thermiques à travers les parois opaques, notamment les murs. 

L’ITE intervient ensuite en renforçant cette protection et en éliminant les derniers points vulnérables, comme les ponts thermiques, pour assurer une isolation complète et efficace. Découvrez comment procéder à l’isolation thermique des murs extérieurs avec CTBG via ce lien https://ctbg-groupe.fr/isolation-des-murs-ite. 

Renforcer l’efficacité énergétique

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) s’avère être une démarche complémentaire importante à une isolation thermique à l’intérieur (ITI) préexistante. Dans le cas de bâtisses non isolées, débuter par l’isolation à l’intérieur crée une première barrière contre les déperditions thermiques, pour permettre à l’ITE de renforcer cette protection et d’éliminer les ponts thermiques résiduels.

Optimiser les économies d’énergie 

L’impact financier se fait rapidement ressentir avec une ITE, contribuant significativement à la réduction de la facture d’énergie. Un bâtiment avec des murs non isolés peut perdre jusqu’à 20% de sa chaleur, et l’isolation thermique extérieure peut permettre des économies allant jusqu’à 25% sur les coûts de chauffage. Un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) de CTBG conseillera une approche globale de l’isolation de la maison, englobant :

  • Toiture
  • Combles
  • Planchers bas

Cela maximisera l’efficacité énergétique et les économies.

Améliorer le confort de vie 

L’ITE offre un confort de vie accru en réduisant les besoins de chauffage, tout en maintenant une température intérieure stable face aux variations extérieures. Éliminant les courants d’air et améliorant l’isolation phonique, elle assure un confort uniforme et durable dans toutes les zones de la maison. Egalement, les travaux extérieurs n’empiètent pas sur la surface habitable du mur, en éliminant ainsi les pertes d’espace parfois induites par l’isolation à l’intérieur (ITI).

Valoriser son patrimoine 

Une maison correctement isolée que ce soit en intérieur ou en extérieur présente une meilleure classe énergétique. Cela augmente sa valeur lors d’une vente ou d’une location future. L’argument d’une mauvaise isolation ne pourra plus être utilisé pour négocier le prix de la transaction. Opter pour une isolation adaptée de votre logement avec CTBG devient donc un investissement tant pour le confort que pour la valorisation immobilière.

Moderniser l’aspect extérieur 

Une rénovation énergétique par ITE offre l’opportunité de revitaliser l’aspect extérieur de la maison. Non seulement cela améliore l’esthétique, mais également la classe énergétique, renforçant ainsi la valeur globale du bien immobilier. Chez CTBG, l’isolation thermique des murs extérieurs est réalisée par un réseau de techniciens et d’ouvriers spécialisés, formés aux nouvelles méthodes et bénéficiant d’une expérience en région Île-de-France et jusqu’à 200 km aux alentours.

Les isolants utilisés dans l’isolation thermique des murs extérieurs

Il existe une variété de matériaux isolants adaptés aux intérieurs et aux extérieurs. Pour l’isolation extérieure des murs, certains isolants se démarquent par leurs performances notables.

La laine de roche 

La laine de roche, connue pour son utilisation fréquente pour isoler l’intérieur et résister à l’humidité, trouve également sa place dans l’isolation extérieure. La conductivité thermique de la laine de roche peut varier entre 0,032 et 0,040 W/m.K, cependant, ce n’est pas l’isolant le plus performant sur le marché. Toutefois, la laine de roche est une option viable pour :

  • Son prix réduit
  • Sa polyvalence pour divers types de murs
  • Son évacuation de la vapeur d’eau de manière naturelle de l’intérieur vers l’extérieur
  • Son isolation acoustique 
  • Sa résistance au feu 

Toutefois, l’isolant requiert un remplacement tous les 15 ans pour maintenir son efficacité ainsi que des précautions supplémentaires sont nécessaires lors de son installation près d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) en raison de ses fibres volatiles. Alternativement, la laine de verre sous forme de panneaux, offre des caractéristiques similaires, tout en présentant une durabilité accrue.

Le polystyrène expansé (PSE) blanc 

Le polystyrène expansé blanc, sous forme de plaques, est couramment utilisé pour isoler les murs, en raison de son coût abordable et de sa facilité de pose. Avec une conductivité thermique lambda de 0,038 à 0,045 W/m.K, il présente de nombreux atouts, à savoir sa légèreté, sa découpe aisée, son adaptation aux enduits extérieurs, son imputrescibilité, et sa résistance à l’humidité.

Malgré cela, quelques inconvénients subsistent, dont notamment des performances phoniques médiocres du logement et, dans certains cas, un besoin d’ajouter un enduit ignifugé.

Le polystyrène expansé graphité gris

Le polystyrène expansé graphité gris est efficace pour isoler, en termes de performances thermiques, avec une conductivité thermique lambda de 0,031 à 0,040 W/m.K. Intégrant du graphite de granit, cet isolant bloque les transferts thermiques par rayonnement, pour réduire ainsi les déperditions de chaleur.

La mousse résolique

Fabriquée à partir de bakélite, la mousse résolique est un isolant qui se distingue par d’excellentes performances thermiques, avec une conductivité thermique lambda de 0,022 W/m.K. Son installation abordable grâce à sa faible épaisseur, sa facilité de pose, et sa résistance au feu en font un choix attractif pour l’isolation thermique des murs extérieurs.

Cependant, des précautions sont nécessaires avant d’isoler vos murs. L’ajout d’un enduit hydrofuge est essentiel pour assurer l’étanchéité à l’eau, et la mousse est sensible à l’humidité, pour une protection supplémentaire.

D’autres options écologiques

Les panneaux en fibre de bois ou la laine de bois, le béton de chanvre, la ouate de cellulose et la paille offrent des alternatives écologiques pour isoler tout logement. Ces derniers sont performants en termes de conductivité thermique, mais ces matériaux présentent des atouts spécifiques, comme l’inertie thermique du mur, l’isolation acoustique du mur, une barrière contre l’humidité et des propriétés écologiques remarquables.

Les différentes étapes de l’isolation thermique des murs extérieurs

Dans la mise en œuvre des travaux d’isolation thermique des murs par l’extérieur, chaque étape compte pour assurer l’efficacité, la durabilité, et le confort attendus du logement. Chez CTBG, un processus méthodique est mis en œuvre, du diagnostic initial à la réalisation des travaux, pour isoler les murs avec performance.

Traitement des points singuliers

Les points singuliers représentent des zones sensibles où l’étanchéité peut être compromise, en créant ainsi des ponts thermiques. Ces zones incluent :

  • Les encadrements des ouvertures
  • Les angles
  • Les soubassements
  • Les seuils de portes
  • Les balcons
  • Les jonctions avec d’autres éléments du bâti

Pose des matériaux d’isolation

Différentes techniques de pose sont appliquées en fonction du type d’isolant et des caractéristiques du mur. La méthode de collage direct sur le mur convient aux constructions neuves. 

L’isolation calée-chevillée est préconisée pour les rénovations. Pour les cas nécessitant une ossature, celle-ci peut être métallique ou en bois, afin de permettre la fixation d’isolants sous forme de rouleaux. 

Habillage de l’isolant 

L’habillage de l’isolant est la phase esthétique qui conclut les travaux. Le choix entre bardage (bois, PVC, autre), enduit, parement en pierre, ou système de vêtage ou de vêture dépend du type de pose et des préférences du client. Les bardages en bois, PVC, métal, ou matériaux composites sont fixés directement sur l’ossature ou l’isolant. 

L’application d’enduits minéraux ou organiques offre une finition esthétique, et la pose de parement en pierre naturelle nécessite une expertise particulière. Les systèmes de vêtages et vêtures, prisés pour leur esthétique, peuvent être personnalisés selon les matériaux et les coloris choisis.

Étapes chez CTBG

Tout commence par une demande d’expertise où le client exprime ses besoins. Un expert en isolation de CTBG rappelle pour discuter des projets.

Ensuite, une visite technique gratuite et sans engagement est organisée par l’expert en énergie de CTBG pour évaluer les besoins spécifiques du logement.

Si le client accepte le devis d’expertise, CTBG constitue un dossier d’éligibilité, pour s’assurer de répondre aux normes et aux critères énergétiques.

Vient ensuite la mise en place des travaux. Les travaux débutent une fois le devis d’expertise accepté, en mettant en œuvre le savoir-faire de CTBG pour garantir une isolation extérieure de qualité.

Optimisation des coûts et aides financières pour l’isolation murale extérieure

La question du coût peut être préoccupante, mais il est essentiel de considérer les économies d’énergie à long terme. Des aides financières peuvent également alléger la charge. 

Coût de l’isolation thermique par l’extérieur 

Selon l’ANAH, les travaux d’isolation thermique des murs par l’extérieur oscillent entre 50 et 80 euros (HT) par mètre carré, incluant matériaux et main-d’œuvre. Pour une maison d’environ 100 m² en région parisienne, cela représente un investissement global entre 8 000 et 12 000 euros (TTC).

Cependant, divers facteurs peuvent influencer ces prix, comme :

  • La complexité des murs à isoler
  • Le choix d’isolants haut de gamme
  • Des revêtements onéreux, des travaux additionnels 

Dans certains cas, le devis peut atteindre près de 15 000 euros TTC. Les poses avec bardage sur rails peuvent même aller jusqu’à 230 euros par mètre carré, dépendant du matériau d’isolation et du type de bardage.

Il est important de solliciter plusieurs devis pour une meilleure comparaison, et pour choisir l’offre la plus avantageuse.

Aides financières pour les travaux d’isolation

Plusieurs aides sont disponibles pour soutenir financièrement les projets d’isolation par l’extérieur.

Vous avez MaPrimeRénov’, lancée en 2020. Cette prime d’aide à la rénovation énergétique, est proposée par l’État. Tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, peuvent bénéficier de cette prime, dont le montant varie selon les revenus.

Vous pouvez aussi solliciter Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH. Accordée pour des travaux générant au moins 25 % de gain énergétique, cette aide peut couvrir environ 70 % des coûts, avec un plafond d’aide de 80 000 euros. Elle concerne les propriétaires occupants de logements de plus de 15 ans et les bailleurs privés respectant certaines conditions.

Egalement, les fournisseurs d’énergie offrent des primes énergie pour soutenir la rénovation énergétique avec les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Ces derniers sont attribués en fonction des ressources du demandeur et des travaux entrepris.

Enfin, vous avez Éco-prêt à taux zéro qui permet d’emprunter jusqu’à 30 000 euros à taux d’intérêt nul. Cette aide est accessible sans conditions de ressources. Il s’applique aux travaux de rénovation énergétique, dont l’isolation des murs par l’extérieur, pour des bâtiments de plus de 2 ans.

Les experts en isolation de CTBG vous guident à travers l’ensemble des démarches admin, pour un accompagnement complet du début à la fin de votre projet.