Les répartiteurs de chauffage sont considérés comme des dispositifs spécifiquement conçus pour mesurer les dépenses énergétiques du chauffage. Chaque boîtier doit être installé de manière individuelle sur les appareils de chauffage. De cette manière, il pourra capter les calories dégagées et déterminer précisément les dépenses énergétiques réelles de l’équipement.

Quelles sont les dispositions légales autour d’un répartiteur de frais de chauffage ?

Le projet de loi relatif à la transition et l’esthétique a vu le jour le 31 mars 2017. Dans son article 7, les propriétaires ou copropriétaires d’immeubles équipés de chauffage collectif ont l’obligation de procéder à l’installation d’un répartiteur pour les frais de chauffage dans chaque logement. Il s’agit là d’une des exigences qui font suite à la transition énergétique de 2015. Le principal but d’une telle disposition est d’élargir au maximum un autre décret qui existait depuis le 23 avril 2012. Cela permettra de mettre en place des compteurs individuels connus sous le nom de « répartiteur », le but étant d’individualiser au maximum la mesure de consommation énergétique de chaque copropriétaire d’un appartement.

Les avantages et inconvénients d’un répartiteur pour les frais de chauffage

Installer un répartiteur de chauffage dans un immeuble est une solution tout à fait judicieuse. Est d’une importance capitale aussi bien pour les propriétaires d’immeubles qui possèdent un système de chauffage collectif. De cette manière, ils pourront mesurer de manière individuelle les dépenses énergétiques effectives de chaque locataire. Cela permettra donc de répartir la facturation de manière équitable afin que personne ne soit lésé. Le fait d’installer un répartiteur permet d’éviter la surconsommation énergétique de certains logements. Cela limite également les dépenses énergétiques arbitraires élevées sur les logements qui ne consomment pas beaucoup d’énergie. Il s’agit là d’un moyen efficace pour limiter les injustices liées à la consommation énergétique.

Bien que l’installation d’un répartiteur de chauffage soit très bénéfique, ce choix peut avoir des conséquences néfastes non négligeables. En effet, ce dispositif est particulièrement composé des matériaux électroniques dont l’obsolescence est programmée. Le dysfonctionnement du répartiteur de frais de chauffage peut avoir des conséquences sur la répartition équitable des dépenses énergétiques. De plus, l’installation de ce dispositif peut nécessiter des frais supplémentaires en raison des équipements à acheter.

Quel est le prix des répartiteurs de frais de chauffage ?

De prime abord, il existe plusieurs formes d’économie de coûts du répartiteur de chauffage. En effet, il faut évoquer les dépenses liées à l’achat ou à la location. Il ne faut pas oublier également l’entretien et l’installation du répartiteur généralement réalisé par une société. Pour acquérir ce dispositif, les copropriétaires ou propriétaires d’immeubles doivent débourser une dizaine d’euros par appareil. N’hésitez donc pas à équiper chaque radiateur de ce dispositif afin de respecter les dispositions légales en vigueur.